43327 wittert 
 

Peu après avoir reçu le legs d'Adrien Wittert en 1903,  l’Université aménage au sein de sa bibliothèque une salle dédiée à la présentation des collections Wittert et à l’organisation d’expositions temporaires. En 1910, une première exposition est ainsi présentée à la salle Wittert. D’autres manifestations de ce type étaient programmées, mais la première guerre mondiale éclate : les bâtiments universitaires sont occupés et le fonds pillé. Le deuxième conflit mondial fut tout aussi agité ; stockée dans les caves de l’ancienne Banque Liégeoise, place Saint-Paul, la collection pâtit de conditions de conservation extrêmes, inévitablement couplées à certaines pertes.

En 1968, le Conseil d’Administration de l’Université sépare les départements bibliothéconomique et artistique de la Bibliothèque générale. La salle Wittert est réaffectée et le service des Collections artistiques est créé ; il assurera la conservation et la valorisation des documents non reliés, tandis que la bibliothèque gardera la gestion des documents reliés (manuscrits, incunables…). Cette période est, par ailleurs, troublée par des vols d’importance, méthodiquement organisés et mis à jour il y a une dizaine d’années seulement.

C’est en 1996 que de nouveaux locaux sont affectés à la conservation des œuvres et à l’organisation d’expositions : la Galerie Wittert est ainsi inaugurée, au cœur du bâtiment central de l’Université. En 2018, s’ouvre une nouvelle ère avec l’inauguration du Musée Wittert : les locaux sont complètement réaménagés de manière à permettre une scénographie affirmée qui revisite l’accrochage initial des tableaux à la salle Wittert. Et pour compléter cette cure de jouvence, le musée s’est doté d’une identité graphique audacieuse qui réfère elle aussi à Adrien Wittert.

 

En savoir plus sur l'histoire des bibliothèques

En savoir plus sur les vols commis dans les collections

Partagez cette page