33097

Gustave Ruhl au sommet de Hahnenthor à Cologne, photographie, 9,5 x 12 cm, 1902, inv. 33097.

 

Né à Verviers et descendant d’une importante famille rhénane, Gustave Ruhl (1856-1929) est liégeois d’adoption. Après des études de droit à l’Université de Liège, il ouvre dès 1881 un cabinet d’avocat dans la cité ardente. Si le droit est son métier, l’archéologie et l’histoire sont ses passions. Membre associé de l’Institut archéologique liégeois à partir de 1879, il devient membre effectif en 1898 et préside la société en 1910-1911. En 1897, il figure parmi les fondateurs de la Société verviétoise d’Archéologie et d’Histoire. Plusieurs de ses publications dont celle traitant de la cathédrale Saint-Lambert à Liège (1904) témoignent de son intérêt pour l’archéologie.

Dans cette même optique, Ruhl se lance rapidement dans la construction de maquettes qui restituent des monuments, voire des sites entiers, dans leur état passé. Il réalise ainsi une trentaine de plans en relief de monuments ou quartiers de Cologne, Liège, Namur, Verviers… Le plus impressionnant reste sans doute la reconstitution de Liège vers 1730. Offerte en 1910 à l’Université de Liège, cette pièce est aujourd’hui conservée dans la salle Marie Delcourt (ULiège Library).

Entre 1896 et 1898, Gustave Ruhl, qui avait épousé Anna Hauzeur de Pepinster, fait construire un hôtel de maître au n° 67 du boulevard d’Avroy qui sera, avec sa propriété Bella Riva de Basse-Hermalle, sa résidence jusqu’à son décès en 1929. En 1930, sa veuve Anna Ruhl-Hauzeur lègue à l’État belge, au profit de l’Université de Liège, l’hôtel du boulevard d’Avroy avec tout le mobilier et les œuvres d’art qu’il contient. Le legs devient effectif durant la dernière guerre mondiale, après le décès de la testatrice. Gustave Ruhl laisse également à l’Université ses maquettes, près d'un millier de pièces de monnaies et de médailles, plusieurs milliers de cartes postales et plus de deux mille photographies et négatifs. Outre Liège et sa région, le fonds d’archives photographiques comporte plusieurs centaines de vues de monuments et de sites urbains de Belgique, Hollande, France, Allemagne, Espagne…

Le projet initial de transformation de l’hôtel du boulevard d’Avroy en musée dut être abandonné, en raison des difficultés pratiques d’une telle opération. Il fut finalement décidé de construire à l’emplacement de la demeure de Gustave Ruhl un home pour étudiants. Inauguré en 1958, il resta propriété de l'Université jusqu'en 2006.

Partagez cette page