Objets africains


Riche de près de 550 pièces, cette collection, constituée entre 1891 et 1920, provient pour l'essentiel de la donation faite en 1929 par les héritiers du professeur Charles Firket. Elle est particulièrement caractéristique des préoccupations de l’époque : ce ne sont pas les critères esthétiques qui ont prévalu dans le choix des pièces mais bien la volonté de présenter aux futurs coloniaux une vision de la vie quotidienne africaine. Ceci explique que les masques et statues sont peu nombreux dans les collections alors que les armes y sont largement représentées. On y retrouve également des sceptres, des instruments de musique, des objets domestiques ainsi que quelques artefacts de provenance océanienne.

Compte tenu du contexte de constitution de la collection, la plupart des objets sont originaires de l’actuelle République Démocratique du Congo et sont datés de la fin du XIXe siècle, voire du début du XXe siècle. Notons que le fonds d’objets africains de l’Université s’est enrichi, en 1975, des anciennes collections ethnographiques de l’École coloniale liégeoise. Dépendant de la Ville de Liège, l’École coloniale avait, et pour cause, fermé ses portes dès 1961.

Partagez cette page