La constitution de la collection numismatique, aujourd’hui riche de près de 5 000 artefacts (monnaies, méreaux, jetons, médailles, plaquettes...), reste à bien des égards, énigmatique. L’hypothèse selon laquelle Guillaume Ier, fondateur de l’Université de Liège, aurait doté l’institution de monnaies antiques est désormais remise en question et l’on ignore la provenance de nombre de spécimens.
Trois fonds d’importance sont à épingler : la donation de Gustave Ruhl comportant notamment des pièces grecques et romaines, les monnaies du XIIIe siècle du trésor de la rue Grande-Bêche (esterlins d’Angleterre et deniers « belges ») et le legs des héritiers du professeur José A. Sporck (médailles et plaquettes belges des XIXe et XXe siècles).
L'art de la médaille est représenté par des oeuvres dues à des artistes très divers, de Jean Varin à Idel Ianchelevici, sans oublier les médailles et plaquettes offertes à certains recteurs et professeurs.

Partagez cette page