(É)mouvoir : fastes et apparats du XVIe au XIXe siècle


Infos

Dates
Du 22 février au 29 mai 2019
Lieu
Musée Wittert
Place du 20-Août, 7
4000 Liège
Horaires
Du lundi au vendredi de 10h à 16h30 et le samedi de 10h à 13h
Prix
Gratuit

Curiosité, surprise, émerveillement, stupeur… Cérémonies et solennités spectaculaires du XVIe au XIXe siècle s’invitent au Musée Wittert. Le défi : faire comprendre aux visiteurs les enjeux et puissants effets de tels dispositifs spectaculaires. Les pièces réunies pour l’occasion – toutes témoignant des richesses patrimoniales de l’ULiège – rappellent en effet combien ces fastueux apparats devaient éveiller les sens et ravir les esprits : en un mot, émouvoir.

À travers des pièces étonnantes, l’exposition illustre les dispositifs utilisés lors de diverses festivités pour créer des effets spectaculaires et produire de manière volontaire auprès du public de l’émerveillement, de la surprise, de l’effroi… Elle attire l’attention sur tous les éléments constitutifs du spectaculaire et, en particulier, sur les dispositifs matériels qui sollicitent la vue (architectures éphémères, jeux de lumière, richesse des tissus…), l’ouïe (vivats, instruments...) ou encore l’odorat. Les sens du visiteur sont mis à contribution puisqu’il peut au sein même de l’exposition découvrir l’univers olfactif caractéristique de ce type de solennités du XVIe au XIXe siècle autour d’un cabinet des odeurs. En dehors du musée, c’est une installation éphémère, implantée depuis le hall de l’Université, place du 20-Août, qui permet de poursuivre l’expérience grâce à l’intervention de la section Architecture d'intérieure de l'ESA Saint-Luc (Liège).

Le visiteur, accueilli par une imposante tête de cheval de l’ancien Institut de Médecine vétérinaire (Cureghem), découvre des gravures destinées à façonner le souvenir idéal de ces solennités. Monumentales (jusqu’à un mètre de haut !) ou s’étirant dans de longues frises (jusqu’à trois mètres de long !), ces estampes – qui proviennent des collections du musée –  formaient de véritables « fêtes de papier ». Des livres anciens, issus des fonds patrimoniaux de l’ULiège Library, révèlent combien savoirs et techniques étaient nécessaires à la conception et à la réalisation des décors. Estampes, livres et dessins anciens côtoient divers objets venus de différents départements et centres de l’ULiège : une  bannière de procession, un canon portatif ainsi qu’une large collection de minéraux précieux qui, vrais ou en toc, venaient s’ajouter aux parures et décors pour les faire resplendir de mille feux.

Cette manifestation est l’occasion de présenter au grand public les principaux résultats d’un projet interuniversitaire et interdisciplinaire sur les Cultures du Spectacle Baroque qu’ont porté Annick Delfosse (ULiège-U.R. Transitions) et Ralph Dekoninck (UCL), avec Rosa De Marco (ULiège-U.R. Transitions) et Caroline Heering (UCL). Ce projet a été prolongé à l’ULiège par le Projet de Recherches (PDR) Sacer horror : l'expérience du merveilleux au cœur des récits de fête (F.R.S-FNRS). Cette exposition est également le résultat d’une étroite collaboration entre l’U.R. Transitions (A. Delfosse, R. De Marco et A. Drécourt) et le musée. Ont été associés au projet le Laboratoire de Minéralogie, le Département de Chimie, ULiège Library, le Centre d’Histoire des Sciences et des Techniques, l’Embarcadère du Savoir, la Maison de la Métallurgie ainsi que l’équipe de Réjouisciences.

Commissariat scientifique : Annick Delfosse et Rosa De Marco, avec l'aide d'Aurore Drécourt et la participation de Martin Lipszyc.

iconeDownloadTélécharger l'affiche de l'exposition 

iconeDownloadTélécharger le guide du visiteur

Partagez cet agenda